notre histoire

la découverte
d’un cépage oublié

Il y a environ 150 ans, un petit insecte nommé phylloxéra, originaire d’Amérique du nord, a pratiquement détruit à lui seul l’ensemble du vignoble Européen en s’introduisant dans les pieds de vigne.

Le cépage, la carménère, avait disparu, mort, et on en parlait que dans les livres jusqu’au début des années 1990 où il est revenu à la vie au Chili confondu avec le merlot. Cépage importé quelques temps avant l’invasion du phylloxéra.

Les Chiliens ont eu fait de s’approprier ce cépage Bordelais en commercialisant les premières bouteilles.

En France, ce cépage reste encore méconnu, difficile à cultiver et au rendement faible, commence à être utilisé dans certains vins, dans certaines appellations.

Seulement rare sont ceux qui réussissent à faire découvrir véritablement tout le potentiel de ce cépage. Rare sauf ici au château CARMENERE car nous avons voulu et nous avons su apprivoiser ce cépage révélant toutes ces caractéristiques.

une histoire : le temps
d’une construction
d’avenir

Nous connaissons cinq générations qui ont œuvré pour élaborer des vins rouges de qualité. Notre famille de viticulteur a débuté au XIX siècle avec Louis RICHARD puis Roger RICHARD, en témoigne aujourd’hui la maison familiale qui fut longtemps un chai de vinification et un chai à barriques.

En 1955 la IIIème génération, avec Pierre BARRAUD fit le choix déterminant de produire des vins rouges d’Appellation d’Origine Contrôlée Médoc en adhérant à la cave coopérative communale. Ainsi il créa le château LAUBESPIN. Alain BARRAUD poursuivra le travail de son père en agrandissant le vignoble qui aujourd’hui représente 9 hectares.

L’année 2006 fut marquée par une véritable décision de Richard BARRAUD, qui décide de créer une propriété viticole en chai particulier sur les terres de ces aïeux. Le Château CARMENERE est né à partir d’un hectare de terre en appellation médoc et quelques parcelles dans un premier temps pris en fermage.

2017 un nouveau chai est construit réunissant le château CARMENERE et le château LAUBESPIN en chai particulier avec près de 18 hectares de vigne en production.

une histoire : le temps
d’une construction
d’avenir

Nous connaissons cinq générations qui ont œuvré pour élaborer des vins rouges de qualité. Notre famille de viticulteur a débuté au XIX siècle avec Louis RICHARD puis Roger RICHARD, en témoigne aujourd’hui la maison familiale qui fut longtemps un chai de vinification et un chai à barriques.

En 1955 la IIIème génération, avec Pierre BARRAUD fit le choix déterminant de produire des vins rouges d’Appellation d’Origine Contrôlée Médoc en adhérant à la cave coopérative communale. Ainsi il créa le château LAUBESPIN. Alain BARRAUD poursuivra le travail de son père en agrandissant le vignoble qui aujourd’hui représente 9 hectares.

L’année 2006 fut marquée par une véritable décision de Richard BARRAUD, qui décide de créer une propriété viticole en chai particulier sur les terres de ces aïeux. Le Château CARMENERE est né à partir d’un hectare de terre en appellation médoc et quelques parcelles dans un premier temps pris en fermage.

2017 un nouveau chai est construit réunissant le château CARMENERE et le château LAUBESPIN en chai particulier avec près de 18 hectares de vigne en production.

le terroir d’authenticité
tourné vers la modernité

Les parcelles de notre vignoble sont réparties à Queyrac, commune se trouvant au nord de bordeaux, entre l’océan atlantique et l’estuaire de la Garonne.

Le vignoble conduit en culture raisonnée est constitué d’un encépagement typiquement médocain avec le cabernet sauvignon, le merlot, le petit verdot et bien sûr la carménère, offrant ainsi une diversité technique et une complexité digne d’un grand vin.

C’est par l’histoire de nos terroirs, de nos cépages et de notre esprit de famille, que s’explique la qualité de nos vins.

Après des vendanges mécaniques ou manuelles selon les parcelles et les années, chaque parcelle rejoint sa cuve de vinification thermo-régulée.

Une autre particularité du château CARMENERE se retrouve dans le tri optique de la vendange.
Rare sont les propriétés qui possèdent une trieuse optique et rare sont les raisins qui passent entièrement par cette sélection.
Rare sauf au château CARMENERE.

© 2018 CHÂTEAU CARMENÈRE - Tous droits réservés - EPICURE CONSEILS | Mentions légales